En mission dans les quartiers sensibles.

Actualités

Actualité récente du Rocher

08Juin

Les jeunes de Bondy sous la neige

Pendant les vacances de février, c’était semaine montagnarde au programme pour 12 collégiens bondynois.  Ski, patinoire, ballade enneigées et bien sûr batailles de boules de neige et bonne humeur étaient au rendez-vous. Un bon bol d’air frais et pur qui a fait du bien à tout le monde !

08Juin

En camp famille à Lille

ve Oumou et ses trois enfants : Soubou, Ibrahim et Ismaël en bas de chez eux. Eh oui, le grand jour est arrivé : nous partons à Lille pour la semaine ! De ma grande maison au zoo où les singes ont retenu notre attention pendant de longues minutes, du Beffroi au square du bout de la rue, de parties de cartes en ateliers cuisine, des sorties du collège de mon petit frère aux balades dans le centre, jusqu’à Boulogne sur Mer, sa plage et son musée-aquarium géant, la semaine est passée à une allure folle ! Et même si le soleil n’était pas forcément au rendez-vous, les sourires et les yeux pétillants des enfants en disaient long sur leur joie ! Oumou était ravie de pouvoir passer du temps hors de Paris, elle aussi.

Parmi les meilleurs souvenirs, on retient le bain de mon cochon d’inde dans l’évier de la cuisine, les délicieux muffins façon Soubou et Charlotte, la course sur la plage de Boulogne en direction de la mer, la tête d’Ibrahim lorsqu’il s’est retrouvé nez à nez avec un énooooorme requin dans l’aquarium, l’excellent bœuf mariné et les bananes plantains d’Oumou, et la réponse d’Ismaël à maman lorsqu’elle expliquait que même le poisson qu’on mangeait à Paris venait du port de Boulogne : « bah non Isa, il vient de Rungis le poisson ! »

« La maison est bien vide depuis votre départ » m’a dit maman. C’est vrai qu’ils ont apporté un peu de vie et d’enfance chez nous pendant quelques jours ! Les jumeaux ne parlent que de Lille quand je suis avec eux. « Et tu te souviens quand j’ai vu le gros requin ? Et tu te souviens quand on commandait le bateau dans la tempête ? Et quand Loulou (le cochon d’Inde) prenait son bain ? Et quand on est montés tout en haut de la tour ? … » J’ai vécu une semaine de folie avec eux ! Tout était beau, et c’est vraiment ce que je retiens : la beauté de chacun des moments que nous avons passés ensemble, leurs sourires et leurs yeux pleins d’étoiles. J’espère vraiment pouvoir revivre cette joie toute simple et gratuite un jour !

Charlotte

08Juin

Allons libérer Blackeyedpix

Par une belle matinée de printemps, neuf Aventuriers Juniors motivés se sont rendus au village gaulois de Lacastix menacé par l’invasion romaine. Après avoir découvert l’activité artisanale du menuisier Boitaoutix et de la boulangère Paindepix, ces renforts gaulois de la cité de la Beaucaire ont appris une triste nouvelle : le barde Blackeyedpix a été enlevé par les Romains !

Dès le lendemain, nos Aventuriers au grand complet se sont lancés à sa recherche en suivant les messages cachés dans le village gallo-romain de Pignanum. Une fois Blackeydepix délivré, un grand banquet est organisé pour fêter cette victoire !

Vercingétorix a réservé ensuite une surprise à nos Aventuriers : tester les arbres de la forêt grâce à une nouvelle activité : l’accrobranche ! Sans oublier que tout le clan de la Beaucaire a été heureux d’accueillir deux nouveaux Aventuriers en son sein : Adam et Jean-Michel, qui ont reçus leur foulard.
Merci à tous et rendez-vous au camp de cet été, par Toutatis !

08Juin

Cavaliers, à cheval et en avant !

Les adolescents de Sainte Musse ont eu une fois de plus l’occasion de partir en camp équitation avec le Rocher, dans la belle région d’Avignon. Quatre jours au contact avec les chevaux et poneys du club les ont conduit à se confronter à leurs questions et leurs talents… Comment prendre confiance en soi quand on sait que l’animal sent tout ?

Dépasser sa peur, être patient, savoir dire qui est le chef…car lorsque le cheval se met à brouter sans avoir demandé l’autorisation, il faut savoir s’imposer !

Les animateurs ont pu ainsi voir une belle progression des jeunes, malgré les moments difficiles.

Souhaitons à ces jeunes d’appliquer dans la vie ce qu’ils ont découvert en mettant le pied à l’étrier !

08Juin

Aventure dans le Vexin

Partir en camp, c’est toujours toute une aventure. Et avec nos collégiens des Mureaux, l’aventure tient du périple, et ce dès les jours qui précèdent le départ. Car une fois les autorisations à remplir par les parents distribuées, nous entrons dans le flou le plus complet concernant le nombre de jeunes que nous emmènerons. Les papiers, ainsi que la participation financière aux frais du camp, peuvent nous arriver jusqu’au dernier moment, et il arrive régulièrement que des enfants se présentent avec lesdits papiers le matin du départ seulement et sans avoir seulement préalablement manifesté leur désir de participer au camp.

C’est dans ce contexte que nous avons préparé le camp sous tente à l’intention des adolescents garçons des Mureaux qui s’est déroulé la deuxième semaine des vacances scolaires. Finalement, ce furent 10 jeunes que nous emmenâmes à 30 kilomètres de leur cité chérie, à Villers-en-Arthies, dans le Vexin français.

Nous sommes parti à vélo, et il fallu pas moins de cinq heures à nos semblant de scouts pour arriver à destination, après avoir, par monts et par vaux, contemplé la beauté que le printemps étale entre Paris et la Normandie.

Que dire des jours qui ont suivi ? Certes, ce ne furent pas des jours de tout repos, et nos braves loulous parachutés tant bien que mal dans un scoutisme approximatif aux mœurs absconses surent bien nous manifester leurs difficultés à apprécier le goût de l’effort, du service et de la discipline. Le lever, le traditionnel dérouillage du matin, la vaisselle … furent autant de combats qui, malgré leur pénibilité, furent toujours de belles opportunités pour tâcher de faire comprendre à ces adolescents le sens de l’obéissance et l’exigence de la vie en communauté. Le cadre que nous nous efforçons de leur poser, nombreux sont ceux qui ne l’ont pas à la maison et ont grand besoin de s’y heurter pour trouver les saines limites d’une croissance ordonnée.

Aux cours des premiers jours de camp, les colères de nos loulous disparaissaient bien vite et les grands jeux offraient chaque fois le temps et l’espace d’une réconciliation. Ainsi passèrent trois jours agréables à défaut d’être reposants, dans la rapide succession des joies et des prises de bec. Le quatrième jour, le groupe se scinda en deux, et la moitié de nos garçons firent sécession entraînant rapidement l’autre moitié à refuser les activités du camp pour se regrouper dans leur coin. Après plusieurs tentatives de rassemblement, nous avons du renvoyer quatre des campeurs aux Mureaux prématurément, pour finalement terminer le camp avec les restants un jour avant l’échéance prévue. L’incident ne nous empêcha pas de passer une fin de camp plutôt tranquille, et nous pûmes à notre retour rencontrer les familles des enfants qui avaient été exclus pour discuter, en présence de l’enfant, du rôle de la sanction qui ne laisse pas de rancune en nos cœur et ne rompt pas la relation. Le lendemain de ces visites de familles, nous réunissions les enfants une dernière fois, aux Mureaux, pour un foot tous ensemble, ce qui fut l’occasion d’un beau moment d’unité dans la joie, laquelle étant en elle même une bien belle pédagogie.

L . B

08Juin

Jeudi de l’Ascension à Esparron

« C’est sous une journée ensoleillée qu’une quinzaine de familles de Grenoble sont parties à Esparron. Nous avons joué à l’aventure dans la forêt en escaladant les montagnes. Nous avons partagés un repas tous ensemble. Chacun a apporté quelque chose : tôt, bissap, barbecue, poulet, poissons, des bananes plantins… Nous avons découvert des plats qu’on ne connaissait pas.

Au goûté, on a fêté l’anniversaire de Chaed.

J’ai hâte d’y retourner pour partir à l’aventure à Esparron. »

Dieudonnée

DSC_4364 DSC_4383 DSC_4397

07Juin

Seybah Dagoma rend visite à l’antenne de Paris

Le jeudi 19 mai, alors que nous recevions les femmes du quartier pour notre habituel atelier couture-cuisine, la députée des 3e et 10e arrondissements de Paris, Seybah DAGOMA, nous a rejoints à l’antenne afin de rencontrer notre équipe et discuter avec les mamans !

Nous avons pris le temps de lui présenter l’antenne de Paris X et nos activités, ainsi que nos différents parcours. Elle nous a longuement écoutés, et nous espérons que nos échanges amèneront à une collaboration ! Ensuite, après une petite séance photo, madame DAGOMA a pu rencontrer les mamans rassemblées cet après-midi là et prendre le temps de parler avec elles.

Elle conclut elle-même : « J’ai pu échanger longuement avec plusieurs jeunes bénévoles sur leurs motivations et leur engagement, avant de passer un moment convivial avec des mères de familles.

Je félicite l’équipe du Rocher pour leur travail et pour cette très belle mixité ! »

07Juin

Vacances basques pour les ados filles

Six ados filles, trois accompagnatrices, une voiture et hop, c’est parti pour des vacances de 5 jours sur la côte Basque ! Lundi 18 avril, c’est plein de joie que nous partons pour un camp itinérant. Au bout de huit bonnes heures de route, nous voilà sur notre premier lieu de camping, à Bidard. Piscine, soleil, bonne humeur, tout était réuni pour passer une bonne fin de journée. Tente montée, dîner prêt, c’est tôt que l’on s’endort. Eh oui, le lendemain une longue journée nous attend.

Qui dit «camp itinérant », dit marche. Sac à dos prêt, soleil levé, tentes pliées, c’est parti.

De Bidard à Hendaye en passant par Saint-Jean de Luz, c’est au taquet qu’on s’aventure au bord de la mer. Malgré de grosses montées, des descentes et de la pluie, rien ne décourage nos jeunes filles. Il faut dire qu’on a pu profiter des merveilleux paysages et piquer une tête dans la mer.

Après deux jours de marche, on profite de la dernière journée avant le départ pour passer un temps à Saint-Sébastien, en Espagne. Découverte de la ville, de la cathédrale où Louis XIV s’est marié, déjeuner dans un restaurant typique espagnol, et baragouinage en espagnol ont été au programme.

Cinq jours intenses d’amitié, de dépassement de soi et de découverte de notre magnifique pays, c’est à refaire !

07Juin

Une journée spéciale pour nos mamans

Dimanche 29 mai, nous avons eu la joie de nous retrouver lors d’un repas saveur du monde.
C’était l’occasion de nous réunir tous ensemble afin de partager un moment convivial, fraternel et même émouvant autour des mamans de la Beaucaire! Chacune d’entre elles a pu être mise à l’honneur et recevoir une fleur d’un de ses enfants.
Les enfants ont ri et se sont détendus autour du baby-foot et de la balançoire tandis que leurs parents échangeaient tranquillement autour de bons plats épicés !
Nous avons également eu la joie de transformer le Rocher en shooting photo afin d’immortaliser les stars de la journée avec leurs enfants !
Merci à chacun pour votre bonne humeur et merci tout spécialement à nos mamans !!

07Juin

Hissez haut !

Cinq familles du quartier sont parties avec le Rocher à St Malo pour six jours sur la « côte d’émeraude ». Un constat s’impose : la côte n’a pas volé son nom, d’autant plus par le temps magnifique dont nous avons bénéficié (un Malouin en perdrait son breton !). Entre plage et aventure au bord d’un grand catamaran, visite de la ville fortifiée et ballades dans Dinar, ce fut un doux mélange de découvertes, sensations fortes (il y a eu quelques malades en mer…) et émerveillement, le tout dans une ambiance simple et conviviale… familiale quoi ! Chaque famille a pris en charge le menu et la confection d’un des dîners, des festins au croisement des cultures qui nous faisaient oublier l’incontournable pique-nique de nos journées d’exploration. Un séjour qui a permis d’apprendre à respecter les rythmes et habitudes des uns et des autres, non sans les réinterroger. Depuis, les mamans aiment à se réunir au Rocher pour se remémorer les joies de ces quelques jours, mais surtout pour échanger et réfléchir ensemble sur l’éducation de leurs enfants. Et chaque fois la question : on repart quand ?

07Juin

Le Rocher à la fête des voisins

L’équipe du Rocher de Sainte Musse  a participé vendredi dernier à la fête des voisins. Le beau temps toulonnais a permis de sortir tables et chaises dans le parc des Œillets afin que chacun puisse partager un temps convivial. Les enfants ont été nombreux à défiler au petit stand de jeu proposé par le Rocher… Il faut dire qu’à la clé, il y avait des bonbons en guise de lots à gagner!

Le grignotage autour d’un verre est toujours un bon prétexte pour faire connaissance, revoir des amis… et se rappeler que l’amitié de voisinage est primordiale !

11Mai

Les indiens attaquent à St Jean de Garguier

Les vacances sont arrivées, le soleil aussi, et c’est avec entrain que nous organisons notre camp de trois jours à Saint Jean de Garguier. C’est un magnifique prieuré tout neuf, entouré d’une magnifique nature et tout proche du massif de la sainte Baume.

Les enfants sont aussi d’attaque lorsque nous nous réunissons, mercredi pour partir. On sent tout de même une petite appréhension à l’idée de quitter le foyer familial pendant trois jours : c’est une grande première pour tous les enfants, ils n’ont jamais dormis ailleurs que chez eux ! Serait-ce les parents ou les enfants les plus angoissés… ?

Arrivés sur place nous nous installons et l’ambiance se dénoue bien vite avec deux indiens qui font leur entrée bruyante pendant le pique-nique ! Mais pas de panique, ils déjeunent tranquillement avec tout le monde et font taire le tam-tam. C’est après le repas que les choses se gâtent : les animateurs ont disparu, et il n’y a plus que des indiens autour des enfants, maintenant séparés en deux tribus, pour les entrainer dans des défis les plus fous les uns que les autres ! Le grand jeu a bel et bien commencé, il faut sauver les Sioux des envahisseurs cow-boy !

L’après-midi passe bien vite, et les enfants reviennent à leur identité première lorsque le maquillage est effacé avec la douche ! La soirée se passe en jeux de société, mise du couvert tous ensemble, diner, et une veillée ou quelques cow-boy font leur apparition… attention, le lendemain la bataille s’avère rude !!

Après une nuit réparatrice, nous partons pour la mine d’or des cow-boys en haut de la montagne… où nos valeureux indiens capturent donc le premier émissaire ennemi. S’ensuit la prise de la mine, de la diligence, et du code secret, les envahisseurs sont donc chassés du territoire des Sioux !!! Grande victoire pour les petits indiens qui repartent vainqueurs, mais un peu fatigués aussi de cette longue journée !

29Fév

A la découverte du Vercors

Jeudi 21 avril, un petit groupe de jeunes de Mistral et du Lys Rouge se retrouvent au Rocher pour une journée dans le Vercors. Au programme : découverte d’une ferme le matin et jeu de piste dans un village l’après-midi. L’accueil chaleureux de Matthieu le fermier nous met en confiance, même si certains restent intimidés par le chien. Matthieu nous présente les animaux de la ferme : les chevaux, les ânes, les moutons, les chèvres, sans oublier les petites abeilles ! Nous apprenons à parler doucement aux animaux, à dompter notre peur pour les caresser calmement. Matthieu nous explique aussi les qualités des différentes herbes et plantes : on les identifie, et on peut même en gouter certaines ! La promenade se termine par un passage dans l’enclos des chèvres pour la traite. On prend le lait, et on se rend ensuite dans la fromagerie pour le transformer en fromage.

Après un bon pique-nique, nous rejoignons le village voisin, Pont-en-Royans, pour un jeu de piste qui commence par l’ascension de la petite montagne. Les équipes formées, c’est la course pour redescendre au village à l’aide des indices. Les équipiers rivalisent d’imagination pour remplir la fiche de route. Pont-en-Royans est un village qui a une longue histoire !

Aller à la barre d’outils