En mission dans les quartiers sensibles.

Un camps comme en famille

 » Depuis mon arrivée en décembre, je ne compte plus toutes les choses incroyables que j’ai pu vivre à Mistral. Je n’avais cependant pas encore participé à un camp famille.

Les vacances de Pâques m’ont permis de découvrir cette joie !

Le concept est simple mais ambitieux : partir à plusieurs familles quelques jours en vacance, dans une maison qu’on nous prête très gentiment, et vivre tous ensemble notre quotidien à la montagne !

C’est donc à une trentaine que nous avons déposé nos valises à Miribel-les-Echelles, entre l’équipe des volontaires et les familles : irakiennes, algériennes, françaises, maoraises et congolaises, nous allions de 8 mois à 40 ans, en passant par une ribambelle d’enfants, d’ados, un défi de taille ! Et nous avons passé 5 jours de bonheur au cœur de la Chartreuse.

Balades, grands jeux, visite à la ferme, joies de la cuisine et longs repas, la douceur des vacances nous a fait oublié pour quelques instants notre quotidien citadin. Et les tisanes au coin du feu où les discussions crépitaient chaleureusement le soir comme les bûches, nous faisaient savourer ces instants d’éternité.

Comme en famille : de franches rigolades, comme en famille : quelques pleurs d’enfants, comme en famille : des mères rivalisant de savoir-faire culinaire, comme en famille : tout le monde met la main à la pâte ! comme en famille : des cabanes dans les arbres, comme en famille : les enfants sont les enfants de tout le monde et comme en famille : une petite pointe au cœur lorsque arriva le moment des adieux…  » Camille E.

Aller à la barre d’outils