En mission dans les quartiers sensibles.

“Etre adjoint d’antenne au Rocher est une expérience exceptionnelle”

30 Juin

“Etre adjoint d’antenne au Rocher est une expérience exceptionnelle”

Certains de nos adjoints d’antenne nous ont partagé leur vision de leur travail.

Blandine, éducatrice spécialisée, adjointe à Grenoble

“Je suis arrivée au Rocher pour mon stage long (1 an) quand j’étais en formation d’éducatrice spécialisée à Lyon. Après mon diplôme, 6 mois après min stage,  j’ai tout de suite postulé au Rocher pour être salariée, c’était pour moi une évidence, j’avais été conquise lors de mon stage !

Travailler au Rocher est une expérience exceptionnelle, en tant qu’éducatrice spécialisée grâce à la diversité des missions qui nous sont confiées et à la confiance de l’association. Nous avons une grande liberté pour nous approprier les valeurs de l’association et lancer de nouveaux projets.

En tant que professionnelle, ce que j’apprécie le plus au Rocher, c’est le fait de pouvoir accompagner les habitants dans la durée, sans obligation de résultat. Le cadre de travail nous permet de nous mettre au rythme de la personne, en fonction de ses capacités, en prenant le temps d’établir une relation forte de confiance. La priorité est à la relation avant toute organisation. Les relations fortes au sein de l’équipe permettent de réguler les différentes situations, de s’épauler et de se soutenir.

J’ai découvert au Rocher la joie de manager avec le responsable d’antenne une équipe. J’apprécie conseiller et accompagner les volontaires en Service civique, stagiaires et bénévoles qui composent l’équipe.

Le travail de rue est aussi une grande joie pour moi. Le principe de libre adhésion est essentiel dans le travail au Rocher. Les habitants viennent nous voir s’ils le désirent, s’ils sentent qu’avec nous, qu’ils vont pouvoir grandir. C’est un apprivoisement constant, une relation qui se crée dans le temps, mais au combien solide !

Osez l’aventure !”

Timothée, apprenti éducateur spécialisé, adjoint d’antenne à Toulon La Beaucaire

“Avec mon responsable d’antenne, nous nous entendons bien et cela se ressent dans le travail : nous entretenons une réflexion commune et nous nous complétons sur les orientations, les réflexions, les décisions à prendre. En tant que travailleur social, j’ai acquis une prise de recul par rapport aux situations du quotidien dans l’accompagnement des habitants, et on me sollicite régulièrement pour cette raison. Je suis directeur des accueil de loisirs avec les enfants : je dirige les accueils du mercredi et des vacances, je mets en place le projet pédagogique, j’accompagne l’équipe dans l’encadrement des enfants et des familles (liens parents enfants).
Grâce aux formations du Rocher, notamment celle sur le Développement du Pouvoir d’Agir (DPA), j’apprends à toujours mieux accompagner les habitants. Le Rocher, c’est une responsabilisation : ça m’a apporté énormément sur la prise de décision, sur le positionnement sur des mesures à prendre, des choix à faire…. Etre au Rocher, c’est être au cœur de ce qui se passe et pouvoir à partir du lien de confiance crée avec les habitants, apporter un accompagnement plus pertinent, plus adapté et plus responsabilisant pour les personnes.”

Estelle, éducatrice spécialisée, adjointe à Toulon Sainte-Musse

“Ma joie d’être adjointe c’est de pouvoir travailler en toute confiance et avec beaucoup de complicité avec ma responsable d’antenne. C’est une relation unique que l’on retrouve peu dans les structures sociales. C’est pouvoir avoir un espace de créativité et d’élaboration de projet, pouvoir suivre les familles les plus en difficultés, réfléchir à ce que l’on a vraiment envie de vivre tout en répondant aux besoins de la cité. Par ailleurs, être adjoint m’a permis de mieux comprendre le milieu  institutionnel. Le fait d’être quotidiennement en lien avec le délégué du préfet,  les services de la politique de la ville, la mairie, etc. m’a enrichie professionnellement et humainement car j’ai l’occasion de rencontrer des personnes voulant changer la situation des cités, des personnes qui croient en l’œuvre du Rocher et qui tentent avec leurs moyens de nous accompagner. Par exemple, en ce temps de crise sanitaire, devant changer notre mode d’accueil de public, le délégué du préfet n’a pas hésité à nous contacter à plusieurs reprises pour voir comment optimiser les moyens pour le meilleur accompagnement des familles (proposition de nouveau partenariat, aide financière, etc.).”

Sixtine, diplômée d’école de commerce, adjointe aux Mureaux

“Voici les 3 aspects de mon travail en tant qu’adjointe qui me plaisent particulièrement :

Etre ancré dans son territoire : Rencontrer en une même journée des familles de la cité, des élus et des bénévoles de tous âges!

Etre au cœur des enjeux de l’antenne tout en vivant des journées à mille à l’heure sur le terrain : on passe du dossier de subventions à l’accompagnement à la scolarité, en passant par une partie de foot.

En fait pour moi, ce poste est un enchevêtrement d’actions, qui nécessite de passer avec flexibilité d’activités très terrain à superviser, encadrer, à des projets à plus long terme impliquant de ne jamais perdre de vue la vision de l’antenne, ses enjeux, pour contribuer à accompagner son équipe au mieux dans le quotidien de cette mission très intense.”

Articles récents

Un samedi Rome Antique

Samedi 12 septembre, la Fondation Culturespaces a invité près de 150 enfants via différentes associations à participer en famille à la Fête Romaine dans Le Théâtre Antique d’Orange. . Une belle journée où animations, ateliers pour grands et petits et rencontres avec des reconstituteurs étaient au rendez-vous, et pendant laquelle les enfants ont eu une […]

Des collégiens du Rocher deviennent maquisards !

En plein mois de juillet, 9 collégiens de Marseille et 6 aventuriers des Mureaux se sont réunis en maquis dans le département de la Loire pour une semaine de camp sous la tente accompagnés d’un clan de routiers SUF de Versailles d’une dizaine de gars ! Au programme : installations, olympiades, grand jeu… et foot sur le […]

« Le Rocher n’a pas été accueilli à Chambord, il a été fêté. »

Cette année, Le Rocher a eu la grande, GRANDE JOIE de participer au plan Quartiers d’été 2020, un dispositif mis en place par l’Etat, plus précisément le CIPDR [1], pour les habitants des quartiers, en réponse à un confinement difficile et des possibilités de vacances encore plus réduites que d’habitude. Au total, 500 personnes (400 […]

Aller à la barre d’outils