En mission dans les quartiers sensibles.

Actualités

Actualité récente du Rocher

16Jan

Une semaine (presque) ordinaire

Noël, quatre petites lettres, qui ont pourtant été le fil rouge d’une magnifique et dense semaine au Rocher de Marseille. N comme le Nourrissant repas partagé au Rocher avec plusieurs familles. Les enfants courent dans tous les sens, les mamans partagent des recettes et leur quotidien, les papas se mesurent à leurs enfants au baby-foot, on rit, on chante, on est heureux de rencontrer son voisin… O comme la joie d’Offrir à nos amis et voisins de la cité les traditionnels sablés de Noël. Et surtout comme la joie de voir qu’en échange, ils n’hésitent pas à nous Ouvrir grand leurs portes, le temps d’un thé, d’un échange de vœux, ou encore d’un dîner improvisé après une soirée jeux de société chez Fatima et ses enfants. E comme les six Enfants que nous avons emmenés en camp pour trois jours, au beau prieuré de Saint Jean de Garguier : trois jours Extraordinaires, rythmés par de belles balades, des veillées animées et des constructions de cabanes. Ou encore comme les dix Enfants venus au Rocher pour s’amuser autour d’un atelier cuisine et de jeux de société, la veille de Noël. L comme les visages Lumineux des habitants du quartier lors de la veillée de Noël, heureux de partager ensemble une soirée, autour des spécialités culinaires de chacun. Une semaine (presque) ordinaire donc, faite de rencontres, de simplicité et de joie !

23Déc

Repas saveurs du monde à Paris

Samedi 17 décembre dernier, plus d’une cinquantaine de personnes du quartier Louis Blanc se sont réunis au Rocher de Paris pour partager un grand nombre de plats dans la joie et la bonne humeur. Éclats de rire, enfants de tous âges qui courent partout, parents de tous pays qui refont le monde, retrouvailles, queue au buffet quand c’est l’heure du dessert (mais on se ressert quand même de couscous parce qu’il est vraiment trop bon), sketch de Bou et Michel, partie de hockey enflammée dehors, des va-et-vient incessants dans cette grande salle animée qui ne désemplira pas de l’après-midi ! Ça sentait la bonne cuisine, Noël, l’amitié, la joie simple d’une rencontre chaleureuse entre voisins…

16Déc

Des rencontres et de la joie

« Ensemble et différents, prenons soin de notre pays » fut le thème du colloque annuel du Rocher, le 6 décembre 2016. L’occasion de témoigner de l’espérance à l’œuvre tous les jours dans les cités dites sensibles où, le plus souvent, on souhaite vivre ensemble, en paix. Une magnifique rencontre à revivre en vidéo… ou en récit. 

Le choix avait aussi été fait cette année d’organiser le colloque au sein même d’une cité, celle de la Noue-Caillet au nord de Bondy en Seine-Saint-Denis, là où a été fondé le Rocher il y a 16 ans. Une première surprise attendait les 107 participants au colloque… Accueillis par les membres du Rocher à l’écharpe tricolore, les participants ont tout de suite été invités à aller, par petits groupes formés de personnes qui ne se connaissaient pas en arrivant et conduits par un habitant de la cité, à se rendre au marché de Bondy nord, à 100 mètres de là. Le but était d’aller récupérer un foulard blanc, bleu ou rouge, auprès des marchands Aïssa, Salama et Mina, qui vendaient leurs fruits et légumes sous la halle en arborant eux-mêmes autour du cou un foulard de l’une des trois couleurs. Une bonne entrée en matière pour le colloque ! Les invités recevaient une des trois couleurs du drapeau français, des mains des marchands de Bondy nord.

Le colloque a ensuite démarré avec un bilan/perspectives du Rocher, dressé par le président de l’association Alain FROMENT et son directeur Jean-François MORIN, puis les échanges ont pu commencer entre les invités, en s’inspirant du « café philo » lancé au Rocher des Muraux en 2013 et étendu à celui de Bondy en 2015. Ainsi, à chaque séquence du colloque, des animateurs ont ouvert la discussion par un court témoignage personnel avant de donner la parole aux participants : habitants, donateurs, institutionnels et fondations privées, la règle du « café philo » étant que chacun puisse s’exprimer librement sans être interrompu et que le maximum de personnes puisse intervenir chacune à son tour dans un esprit de bienveillance mutuelle.

Après les ateliers eut lieu la plénière, animée par Michèle Longour, journaliste indépendante, fondatrice et responsable éditoriale du site internet reussirmavie.net (http://www.reussirmavie.net), qui a rassemblé tous les participants, d’abord pour une restitution des ateliers, puis pour la poursuite en grand format, des échanges sur le thème du colloque. Là encore quelques morceaux choisis glanés au gré des prises de parole « Une belle façon pour nous, au Rocher, de répondre aux attentats, a été d’organiser il y a pile un an, avec des organisations musulmanes et d’autres associations de Bondy, un « don du sang  solidaire » par binôme de personnes d’origines différentes : Sabah et Cyril, Hakima et Pierre, Samir et Jeanne etc. avec interview à la clé sur la raison de la démarche. Cela revenait pour nous tous à donner notre sang en réponse au sang versé ». Ou bien : « J’ai fait un jour un long trajet en voiture avec deux jeunes de la cité des Mureaux, deux jeunes complétement déscolarisés et très difficile à intéresser à une activité plus d’une demi-heure de suite. Je me suis mis à leur parler pendant le voyage de l’histoire de France et en suis venue à Jeanne d’Arc, qui avait 18 ans, comme eux. Ils étaient captivés et n’ont pas ouvert la bouche pendant 50 minutes. Ils m’ont supplié ensuite d’aller à Rouen, ça faisait un sacré détour, mais on l’a fait. Car je voyais qu’ils étaient passionnés. » Et encore : « Nous les musulmans, nous ne nous reconnaissons pas dans ce que font les djihadistes. Ils n’ont pas compris l’Islam. Nous ce que nous voulons, ce sont des rencontres comme celles-ci, c’est de pouvoir se parler, se connaître, se retrouver régulièrement ».

Enfin, apothéose de la journée : une magnifique photo de groupe dans la cour du Rocher, suivie d’un mémorable « Repas saveurs du monde » aux accents culinaires les plus exotiques et agrémenté  d’un rap chanté par deux jeunes de l’association satellite du Rocher, RIBAT, qui accompagne les jeunes 16-30 ans en difficulté d’insertion à Bondy et aux Mureaux. Là aussi, il s’agissait d’un bouquet ! Car ce rap avait été composé l’après-midi même, à partir de mots que les participants du colloque avaient été invités à écrire sur des languettes de papier, pendant les ateliers et que que les jeunes de RIBAT ont ensuite récoltées. Une belle note d’espérance en guise de conclusion !

09Déc

L’atelier des femmes : une histoire de saveurs

Depuis le mois d’octobre au Rocher de Paris, la grande salle se remplie dès 14h le jeudi et les hommes sont obligés d’aller trouver refuge ailleurs (nous les acceptons par petit passage de quelques minutes seulement).

Chaque semaine, une dizaine de femmes du quartier est fidèle au rendez-vous pour prendre un bon café (parfois nous avons un vrai thé à la menthe marocain !), apprendre une recette de cuisine d’un autre pays que le sien, recoudre un vêtement en suivant les bons conseils de nos nombreuses couturières ou encore se relaxer en suivant les instructions de notre facia thérapeute bénévole.

Côté cuisine, nous avons déjà pu nous régaler de crêpes mille trous marocaines, de galettes égyptiennes et libanaises, et nous nous sommes lancées hier dans des petits gâteaux de Noël dont les recettes viennent des quatre coins de la France.

Chaque jeudi, égyptiennes, tunisiennes, marocaines, sénégalaises, antillaises, sri-lankaises ou françaises… sont réunies autour de ce qui rassemble à coup sûr : la bonne bouffe (celle qui ne compte plus ses plaquettes de beurre ou de chocolat) ! On se régale, on partage, on rit, on se confie… et on repart le ventre un peu trop rempli mais le sourire aux lèvres.

07Déc

La Beaucaire souffle ses 10 bougies !

Revivez en images l’émotion que dimanche 27 novembre, la fête était au rendez-vous : l’équipe de la Beaucaire fêtait ses 10 ans de présence en plein cœur de la cité. Les retrouvailles avec les « anciens du Rocher » se sont faites dans l’émotion. Quelle réussite ! Chacun y a mis tout son cœur et ses talents : couscous, tagines, crêpes, spectacle de cirque, maquillage, chorégraphie etc. ! Les communautés chrétiennes et musulmanes ont dansé sur le même rythme. Une marée d’Espérance dans ce quartier, fruit de 10 années passées à oser la rencontre. A découvrir en images !

02Déc

Comme sur des roulettes…

Nous sommes au Moyen-Âge. De preux chevaliers et de courageuses princesses sont appelés par le Roi Louis à construire une cathédrale au Royaume de la Beaucaire. Pour fêter l’avancement des travaux, le Roi organise un grand tournoi, sur des montures bien particulières… Le carrosse royal nous mène à la Ferme des Romarins où se trouve le terrain de roller. Sabri, l’animateur du RSCT (le Roller Sport Club Toulonnais), nous donne nos protections et rappelle les consignes élémentaires de prudence en roller. On ne transige pas avec la sécurité : casque, genouillères, coudières et protège-poignets sont indispensables à la pratique de ce sport acrobatique. Les Aventuriers ont du mal à démarrer, mais ils se tiennent à leur devise : « l’Aventurier Junior grandit par l’effort ». Persévérance, pugnacité, patience, confiance et entraide permettent finalement à tous les participants de vaincre leur peur et leur manque de confiance en eux. Chacun ressort très content de cette initiation. Un grand merci à Sabri de nous avoir encadrés et à la ville de Toulon de nous avoir proposé cette séance de découverte, qui restera dans la mémoire des Aventuriers présents ce jour-là.

28Nov

Comme des chevaliers

En l’an de grâce 2016, une poignée d’enfants de Sainte Musse décide de partir à la conquête du château médiéval de Hyères. A l’entrée du château est gravée la devise Arearum Castrum (le château de l’aire). Puisant force et courage dans le regard aimant des volontaires, ils s’élancent. Ils bravent un harassant soleil et la rude montée vers les ruines du donjon. Parvenu au sommet nous contemplons le paysage : un pays baigné de chaleur, une douce mer. Une pointe d’amertume s’élève alors des troupes : point de princesse à secourir. Afin de tromper la déception, nous décidons d’un cache-cache au milieu des ruines du château. Imaginez un peu le nombre de cachettes que recèle une telle forteresse…  Les ventres commencent à crier famine et il est temps de casser la croûte. Le festin est alors ouvert et nous peinons alors à canaliser la liesse générale. Entre deux bouchés un enfant me glisse : « Franchement, c’est la meilleure journée là ».  C’est ainsi que découvrant les racines du pays, les enfants ont  cueilli le suc d’éternité  dont le temps ruisselle.

25Nov

LVKoh-Lanta : l’île au(x) trésor(s)

Après un diner crêpes, et une sortie dans les calanques de Marseille avec six collégiennes, quoi de mieux qu’un bon week-end ensemble pour faire plus amplement connaissance ? C’est donc avec joie que nous sommes parties deux jours à Aubagne, loin de notre belle cité de Campagne-Lévêque (alias LVK). Après un voyage rythmé par Jul et Cie, nous sommes arrivées toutes les huit dans une belle villa de Provence, « un palace 5 étoiles » selon elles, et avons été accueillies comme des reines par le couple qui nous hébergeait.
Puis l’équipe verte et l’équipe bleue de LVKoh-Lanta se sont affrontées, et nous ont démontrées tout au long de l’après-midi leurs talents en football, trampoline, endurance, camouflage, bracelets brésiliens… Mais elles nous ont également impressionnées par leurs sourires, leur motivation, leurs selfies, et leur dynamisme !
La préparation du dîner, et la soirée qui a suivi ont été des moments privilégiés, propices aux discussions et aux partages : de belles pépites !
Le lendemain, vient le moment de remercier nos hôtes par un service dans le jardin. Après une heure de ramassage de feuilles, alors que nous donnions le signal du départ, on entend une pépite en or massif : « Mais attendez ! Vous avez vu comment ils nous ont trop bien accueillies, on va pas faire que ça ! » Et c’est reparti pour une demi-heure de service… Pour finir le week-end en beauté : pique-nique en montagne. « Oh non, grimper encore ? » Et une fois en haut : « On peut aller encore plus haut ? ». Oui, avec elles nous irons encore plus haut : nous avons encore un an pour grimper, on met nos chaussures à crampons, et on quitte nos divans !

14Nov

A l’abordage !

Hardis moussaillons de la cité Paul Mistral, accourez tous, le grand Rackham le rouge vous mande pour partir à l’aventure ! Il offre à qui saura le convaincre son célèbre trésor récupéré lorsqu’il sillonnait les plus grandes mers et océans du globe. Dans une joute nautique sans précédent, Corsaires et Pirates s’affrontent et bravent les attaques de l’océan pour défendre coûte que coûte leurs positions. Les péripéties se succèdent : attaque de crabe, vents contraires, saboteurs, énigmes de la sirène, monstres marins ; nous sommes assaillis de toute part ! Après s’être affrontés sous la direction de leurs capitaines Sir Francis Drak et Jeanne de Belleville nos valeureux marins se rallient pour ne former plus qu’un seul équipage.  Les monstres marins nous encerclent. Sus à l’ennemi ! Les eaux se calment, tout devient paisible et les navigateurs rentrent enfin à bon port. Pour les récompenser de leur bravoure et de leur témérité, Rackham le rouge leur offre ses plus beaux joyaux, saphirs, diamants, rubis, émeraudes… Pirates et Corsaires réconciliés s’en retournent pour de nouvelles aventures.

14Nov

« J’ai appris des nouvelles façons de travailler »

« Depuis deux ans je fais de l’accompagnement à la scolarité avec le Rocher (en 5ème et 4ème). Pendant mon année de 6ème j’allais à l’étude au collège. Je me suis rendu compte que ça ne m’aidait pas beaucoup dans mon travail. Il y avait beaucoup d’élèves dans une même salle et un seul surveillant pour nous aider qui ne comprenait pas forcément tous nos exercices et il manquait aussi de calme dans la salle, pire qu’à la maison avec 4 filles ! Ce que je préfère avec le Rocher c’est que j’ai appris des nouvelles techniques de travail, pour apprendre mes leçons, avancer les différentes matières au fur et à mesure… C’est un moment que pour moi où je peux poser des questions, où je peux travailler calmement. Je pense que c’est une bonne idée de venir aider dans les familles, chez nous, c’est vraiment gentil et ça nous aide bien ! »

14Nov

La montagne, ça nous gagne !

Par un pluvieux matin des vacances de la Toussaint, toute l’équipe du Rocher accompagnée de quelques familles a pris la route pour aller s’aérer en Chartreuse pendant quatre jours, à Miribel-les-Echelles. Les adultes ont pu apprécier des temps de détente autour de la cheminée, ou de convivialité pendant la préparation des repas. Pendant ce temps, les enfants partent en expédition dans la forêt pour retrouver le trésor de Pierre-Yves le Hardi, chevalier de Ghaur du pays Sans Retour, et détrôner Thibaut le Roi félon ! Du Moyen-Âge à la conquête spatiale, il n’y a qu’un pas. Les enfants construisent des fusées atteignant des hauteurs impressionnantes : « On a presque atteint la stratosphère » !  Entre une soirée crêpe, un Monopoly et un cours de tarot, petits et grands ont pu se ressourcer ensemble dans le cadre agréable d’une belle maison en pierre en pleine montagne. Un peu de sport était également au programme, une balade en famille couronnée par l’ascension d’une colline et d’une grande statue de la Vierge offrant un point de vue renversant sur toute la vallée nous a enchanté. Cette escapade en altitude nous a tous réchauffé le cœur, et les enfants en redemandaient !

10Nov

En piste !

Avec 5 grands ados plus que motivés direction Hyères. Après un long trajet, nous arrivons enfin au but tant attendu : la piste de kart. La fine équipe enfile les protections réglementaires et après les provocations d’usage, chacun choisit son véhicule pour trois tours de 5 minutes. Les premiers instants de la course sont calmes. Des tours de chauffe en somme. Puis le rythme s’accélère, les virages se font plus serrés et le prises de risque s’enchaînent pour grappiller des millièmes de secondes sur ses concurrents. Et au plus intense de la compétition, les accrochages se multiplient au milieu d’éclats de rires couverts par le rugissement des moteurs. Quand arrive le moment de ranger les karts au garage, nous ressortons tous encore sous le coup de ces fortes émotions. Et au rassemblement des troupes devant le tableau des résultats, c’est à celui qui vantera le mieux ses exploits sur le bitume, se rappelant un tel le dépassement au sortir du virage, un autre le grand carambolage dans la ligne droite.

Et alors que la nuit tombe, nous remontons en voiture en direction du mythique fort de la Gavaresse, mais seulement après un passage au supermarché afin de s’approvisionner pour un dîner barbecue au sommet. Et autour des braises, les souvenirs s’échangent. Certains refont la course de l’après-midi, et d’autres remontent à des moments plus lointains, le lieu évoquant d’anciennes sorties avec le Rocher.

Et au retour, dans La Beaucaire plongée dans la nuit, on anticipe déjà la prochaine activité, les idées, les projets…

08Nov

Au cœur du Moyen-Âge

Pendant les vacances de la Toussaint, Le Rocher a proposé aux jeunes réguliers de l’animation de rue une sortie au parc floral et au château de Vincennes. Pendant tout l’après-midi, les jeunes ont pris part à un grand jeu qui les emmenait…dans l’imaginaire du Moyen-âge ! Quatre équipes de jeunes écuyers menés par un chevalier du Rocher ont déployé des trésors d’adresse et de bravoure afin de partir à la recherche de la couronne disparue du roi. Après quelques heures de jeux, les jeunes écuyers ont regagné le métro et pris un bon goûter qui récompensait les efforts déployés pour imiter de vrais et preux chevaliers. Quel bonheur de voir tous ces jeunes s’efforcer de bâtir un esprit et une stratégie d’équipe afin d’être à la hauteur de leur mission ! Tous repartent avec une (quasi) authentique pépite d’or en souvenir de ce beau moment d’amitiés et d’aventure.

08Nov

Voyage au pays des contes

Samedi 5 novembre, le Rocher a organisé un atelier « contes » destiné à donner le goût de la lecture aux jeunes du primaire. L’activité était organisée en deux parties. Tout d’abord, les jeunes, les volontaires et les stagiaires se sont rassemblés autour d’un petit déjeuner organisé par l’antenne, pour partager un temps convivial de rencontre. Certains jeunes venaient en effet pour la première fois au Rocher pour une activité autre que l’aide aux devoirs.
Puis, la matinée s’est poursuivie avec le récit de la longue histoire de Dédale, d’Ariane, du Minotaure et d’Icare. Captivés par les talents de conteur de Benoît, les enfants ont écouté confortablement installés dans des coussins cette histoire racontée sur un fond musical. Certains passages de l’histoire, recopiés sur des parchemins, ont été lus par les enfants afin de leur faire prendre part à ce récit mythique. A la fin de l’histoire, plusieurs jeunes empruntent des livres au Rocher dans l’attente du prochain atelier « contes ». Mission accomplie !

03Nov

A la rescousse de Robins des bois

Robin des Bois, victime de la tyrannie du méchant roi Jean sans terre, habite caché dans la forêt avec ses amis, Petit Jean et sa fiancée Marianne. Cependant, un jour, les chevaliers du méchant roi trouvent sa cachette, volent son trésor et kidnappent tous ses compagnons … Pendant 4 jours, 4 équipes vont aider Robin des Bois à retrouver ses amis et sa fortune !

Après un spectacle expliquant l’imaginaire aux enfants, ils ont été repartis dans les différentes équipes : ensemble, ils ont dessiné un drapeau et choisi un cri de guerre.

Le lendemain, les enfants se sont défoulés dans la forêt grâce à de nombreuses activités : relais drapeau, quiddich adapté, lancé de marron, fabrication d’arc, apprentissages de chants … A chaque jeu, l’équipe gagnante marquait des points.

Nous avons également organisé un atelier cuisine : chaque équipe devait faire le meilleur gâteau au yaourt, avec comme ingrédient mystère du colorant alimentaire aux couleurs du groupe !

La semaine s’est terminée par la libération des amis de Robin des Bois et la récupération du trésor par l’équipe ayant remporté le grand tournoi final organisé par le roi !

Merci à tous les enfants pour leur participation et aux animateurs pour leur motivation et leur patience, notamment aux étudiants de Grandchamp !

18Oct

A cœur vaillant, rien d’impossible

Le week-end dernier ne fut pas de tout repos pour le Rocher de Grenoble. Sous la pluie et la tempête, de valeureux mistraliens se sont aventurés au cœur de la Chartreuse profonde. Loin de la civilisation, ils ont bravé la montagne et la forêt abandonnée. Une demi-heure plus tard, devant se rendre à l’évidence face à la violence des éléments déchainés, notre petite troupe d’aspirants trouve refuge dans un chalet. Sans connexion, sans télévision, nous n’avions plus qu’une seule solution : chocolat chaud et jeux de société.

La rencontre avec nos hôtes ne fut pas sans questionnements. S’ensuivirent de nombreuses interrogations sur la vie de famille, la télévision, la bibliothèque, et l’âge des fauteuils du salon. La nuit passée, chaussures aux pieds, sacs à dos chargés, nous partons découvrir les environs. L’aventure nous mène en haut d’une cascade, splendide point de vue bien mérité après une montée difficile. Des souvenirs plein la tête, nous redescendons sur Grenoble, fiers de l’effort accompli, dans l’attente d’une nouvelle excursion ! Force et honneur ! Courage et vaillance !

17Oct

L’animation de rue : c’est parti !

Il est 15h et les nouveaux volontaires finissent de se préparer pour l’animation de rue. Corde à sauter, ballons, brassards,… tout est prêt. Direction la rotonde où quelques enfants nous attendent, beaucoup viennent découvrir les joies de la corde à sauter et certains animateurs se rendent compte que ce n’est pas un exercice si facile. Assez vite un groupe suffisant se forme pour un Oxford Cambridge puis une balle au prisonnier, à laquelle nous rejoignent de nombreux enfants de réfugiés dont les parents attendent non loin. On a assez vite du mal à savoir qui parle français, qui anglais, qui aucun des deux, mais tout le monde s’amuse bien. Les règles de la passe à dix sont plus simples à expliquer et les passes s’enchaînent à un rythme endiablé. On prépare un foot, mais nos amis afghans doivent partir. Apparemment, ce sera pour une autre fois. Direction le Rocher pour un goûter avec les braves.

03Oct

Retrouvailles féminines

Jeudi 22 Septembre, le café des femmes a repris son cours aux Mureaux ! Nous nous sommes retrouvées avec joie après la coupure des vacances, autour d’un repas partagé au soleil.

Ces retrouvailles ont été également l’occasion pour Martine, bénévole au Rocher depuis un an, de nous présenter son projet d’atelier socio-linguistique, qui permettra aux mamans d’approfondir leur connaissance du français.

 

Articles récents

« Ils sont là ! »

Les six nouvelles familles sont arrivées dans la cité, et chacune a été accueillie à bras ouverts par les habitants. Nous témoignons que l’accueil en cité est souvent mémorable. Les familles responsables d’antennes ont goûté à cette fraternité et cette simplicité lors de leur déménagement. A peine arrivés à Bondy, la famille Courtot a « […]

Une année pour Aimer

« Retour sur les bancs de l’école après une année extraordinaire de service civique au Rocher! En relisant mes notes, je vois combien la Joie a été présente jour après jour : Joie de pouvoir vivre une année centrée sur la relation avec des gens tous si différents, Joie de se mettre au service de ces […]

Les 20 ans du Rocher à Grenoble

L’antenne de Grenoble a été la première étape de la Caravane des 20 ans du Rocher. Elle a accueilli les habitants, amis et membres du Rocher du 16 au 20 juin, au Mistral et dans le quartier du Sacré Coeur. Le confinement venant juste d’être mis entre parenthèses, c’est avec joie que les volontaires et […]

Aller à la barre d’outils