En mission dans les quartiers sensibles.

Le Rocher des Mureaux s’attaque aux 20 kilomètres de Paris

21 Oct

Le Rocher des Mureaux s’attaque aux 20 kilomètres de Paris

Tout semblait pourtant aller lorsque le « boum » de départ résonna aux oreilles des neufs athlètes qui arboraient fièrement le logo du rocher sur leur dos, ou du moins, rien ne laissait supposer que seul six d’entre eux passeraient la ligne d’arrivée des 20 kilomètres de Paris sans accroc.

Dans l’optique de donner de la visibilité à l’association, la fine équipe s’était préparée patiemment à la mesure du temps qu’elle avait à disposition. C’est donc en toute confiance qu’elle s’élança en cette chaude matinée du 12 octobre. Au fil de la course, quelques « eh le rocher ! » vinrent redonner de la force aux courageux athlètes qui continuaient tant bien que mal leur parcours sous un traître soleil de mi-octobre. Après cinq kilomètres, les premières victuailles permettent de ne pas réaliser qu’il en reste encore Quinze, puis Quatorze, Treize, Douze, Onze, Dix… Neuf, les jambes deviennent lourdes, mais il faut continuer… Huit … Sept … allez encore un effort … Autour d’eux, de plus en plus de gens marchent, et nombreux sont les athlètes allongés sur le côté, surpris par l’improbable chaleur… Six… bientôt les victuailles… Cinq, un premier membre de l’équipe lâche, à cause d’une foulure de côte… Quatre… On y arrivera… Trois… Une équipière s’effondre, mais fort de sa persévérance, se relève, retombe, se rerelève, titube, et tombe une dernière fois… Avant de se réveiller quatre heures plus tard aux urgences de Boulogne. Le reste de l’équipe continue, sans se rendre compte des événements… Deux… Les derniers kilomètres n’en finissent pas, les chapelets s’égrènent pour tenir le coup. Un… Un dernier athlète s’effondre à son tour… Il se relèvera trois quarts d’heure plus tard, armé de sa seule volonté pour franchir la ligne d’arriver, à pieds…

Ceux qui restent se retrouvent chez la sœur d’un membre du Rocher, accueillis comme des princes avec un délicieux Parmentier de canard qui nous redonne les forces nécessaires pour terminer la journée… Et pour poursuivre la mission, augmentés de la fierté, tintée sans doute d’une pointe d’orgueil, d’avoir accompli cette gratifiante épreuve.

MERCI DE TOUT CŒUR A TOUS CEUX QUI NOUS ONT SOUTENU !!!

Articles récents

“Etre adjoint d’antenne au Rocher est une expérience exceptionnelle”

Certains de nos adjoints d’antenne nous ont partagé leur vision de leur travail. — Blandine, éducatrice spécialisée, adjointe à Grenoble “Je suis arrivée au Rocher pour mon stage long (1 an) quand j’étais en formation d’éducatrice spécialisée à Lyon. Après mon diplôme, 6 mois après min stage,  j’ai tout de suite postulé au Rocher pour […]

Un Weekend à Saint-Malo

Le weekend du 20-21 juin, nous sommes parties à Saint-Malo avec les Sentinelles de Bondy (4 jeunes filles en 3ème et 2nde ). Une maison nous a gentiment été prêtée, nous permettant d’explorer les environs à pied. Les filles étaient ravies de découvrir la beauté et diversité du paysage lors d’une longue balade sur le […]

“Les étoiles pleins les yeux”

Un merci particulier au fonds Choeur à l’ouvrage qui a soutenu ce projet L’atelier couture du Rocher c’est tous les mardi après midi. Nous nous retrouvons toutes entre machines , tissus à oudre, rire, échanger. Cette année nos séances avaient un point de mire important : Le défilé !!! Fin  février le grand jour est […]

Aller à la barre d’outils