En mission dans les quartiers sensibles.

Un concours de soupe à Nîmes !

Mercredi 6 décembre, treize équipes des quartiers Chemin Bas d’Avignon & Clos d’Orville étaient en lice pour participer au premier concours de soupe organisé à l’initiative du Centre Social. Parmi elles, des associations du quartier, mais aussi des écoles, le collège, et le centre social.

Le Rocher était bien entendu de la compétition avec un délicieux velouté de carottes agrémenté de gingembre et de miel. Sur les stands, de nombreuses spécialités étaient représentées : Harira, Chorba, soupe de lentilles corail, potage de pommes de terre et poireaux, …

Chaque équipe était heureuse de faire goûter sa création à un jury de professionnels puis aux 200 personnes réunies pour l’occasion. La dégustation s’est faite en musique, dans une ambiance chaleureuse et bon enfant… Les quatre équipes gagnantes, trois désignées par le jury et la dernière par le public, sont reparties avec un grand panier de fruits et légumes pour reproduire leurs délicieux breuvages à la maison !

 

Articles récents

Un samedi Rome Antique

Samedi 12 septembre, la Fondation Culturespaces a invité près de 150 enfants via différentes associations à participer en famille à la Fête Romaine dans Le Théâtre Antique d’Orange. . Une belle journée où animations, ateliers pour grands et petits et rencontres avec des reconstituteurs étaient au rendez-vous, et pendant laquelle les enfants ont eu une […]

Des collégiens du Rocher deviennent maquisards !

En plein mois de juillet, 9 collégiens de Marseille et 6 aventuriers des Mureaux se sont réunis en maquis dans le département de la Loire pour une semaine de camp sous la tente accompagnés d’un clan de routiers SUF de Versailles d’une dizaine de gars ! Au programme : installations, olympiades, grand jeu… et foot sur le […]

« Le Rocher n’a pas été accueilli à Chambord, il a été fêté. »

Cette année, Le Rocher a eu la grande, GRANDE JOIE de participer au plan Quartiers d’été 2020, un dispositif mis en place par l’Etat, plus précisément le CIPDR [1], pour les habitants des quartiers, en réponse à un confinement difficile et des possibilités de vacances encore plus réduites que d’habitude. Au total, 500 personnes (400 […]

Aller à la barre d’outils