En mission dans les quartiers sensibles.

Le confinement aux Mureaux, un renouveau positif pour l’antenne

27 Nov

Le confinement aux Mureaux, un renouveau positif pour l’antenne

Alors qu’un second confinement est en vigueur depuis le 30 octobre, les équipes du Rocher ont dû trouver de nouvelles alternatives pour continuer leur mission.

  • Remise en route de l’atelier Art.

Le Rocher des Mureaux a profité du confinement pour remettre en place un atelier Art. Cet atelier, tout comme l’atelier théâtre et couture qui ont lieu les mercredis après-midi, est en partie financé par les subventions départementales et entre dans les activités de type ‘C.L.AS.’ autorisées par la CAF.  Nous avons donc remis en place l’atelier art qui avait lieu les années précédentes, afin de faire profiter des enfants de ces temps de ressourcement encadrés, deux fois par semaine, toujours dans le respect des gestes barrières. La semaine dernière, Lucia, bénévole au Rocher des Mureaux, mais également au Secours Catholique, nous a proposé de nous aider à animer cet atelier, en faisant réaliser aux enfants des cartes de vœux, pour des prisonniers au sein des quatre maisons d’arrêt situées dans les Yvelines. Les enfants ont créé ces cartes eux-mêmes, et y ont rédigé  un texte réconfortant.

 

  • Des moments privilégiés avec les Aventuriers.

Dans le cadre des Aventuriers, l’idée était que Paul, volontaire en Service civique, garde le lien avec ses Aventuriers Éclaireurs (garçons de 12-17 ans), Priscille avec ses Sentinelles (filles de 12-17 ans) et Jeanne, Maïa et Vincent, avec leurs Aventuriers Juniors (groupe mixte de 8 à 12 ans). Nous avons proposé aux familles de ces Aventuriers de nous occuper des jeunes sur l’heure quotidienne de sortie autorisée par le Gouvernement pendant ce confinement, par groupes de deux ou trois Aventuriers maximum. L’idée de ce moment privilégié est de créer une complicité entre les responsables de ces activités, mais aussi qu’ils puissent sortir prendre l’air et se défouler pendant cette période de confinement, parfois difficile à supporter pour les familles en cité, vivant dans des logements exigus. Paul a notamment emmené ses Aventuriers Éclaireurs en vélo dans le bois de Verneuil, Priscille s’est baladée avec ses Sentinelles dans le Parc du Sautour, avoisinant la cité et enfin, Jeanne,  Vincent, Maïa ainsi que Félix et Lisa, les deux stagiaires ESSEC – qui ont tous deux prolongé leur séjour au Rocher pour quinze jours – ont emmené à tour de rôle les Aventuriers Juniors dans le Parc de Becheville et le Parc Molière, pour des jeux en extérieur type course d’échasses, dauphin-dauphine et autres réjouissances. Petite surprise pour les Aventuriers Juniors, leurs chefs leur ont préparé une belle boîte fait-main, avec quelques photos de la sortie d’octobre et une lettre manuscrite, que nous déposerons dans chaque boîte aux lettres, accompagnées de petits chocolats.

 

  • Garder contact avec les personnes isolées.

Nous avons également réorganisé notre emploi du temps, ayant des temps libres sur les créneaux horaires où les activités ont été suspendues. Nous avons décidé de contacter par téléphone des personnes, dont la liste nous a été transmise par la paroisse des Mureaux, dans l’objectif de détecter des personnes âgées ou isolées et de leur proposer nos services. Au-delà de cette liste que nous avons rapidement terminée d’appeler, nous restons en contact avec toutes les personnes isolées que nous suivions déjà avant le confinement. Enfin, nous avons libéré deux créneaux le mercredi et jeudi matin, avec l’accord des institutions publiques, pour faire du porte-à-porte et aller à la rencontre des habitants, afin de savoir si leur confinement se passe bien et si nous ne pourrions pas aider des personnes isolées, handicapées ou simplement âgées, que nous n’aurions pas encore rencontrées.

Pour rentabiliser notre heure quotidienne de sortie autorisée par le Gouvernement, nous avons transféré notre tour de rue habituellement prévu le jeudi soir de 21h à 23h, sur deux autres créneaux plus pertinents en cette période un peu spéciale : le mercredi fin d’après-midi, après les ateliers art, couture et théâtre, et le vendredi soir, avant l’accompagnement à la scolarité. Ces tours de rues nous permettent notamment de rencontrer des personnes que nous ne rencontrions pas le jeudi soir. Nous touchons une population plus familiale, avec des parents, des jeunes travailleurs faisant leurs courses au centre commercial de la cité, avant de rentrer passer la soirée chez eux  et les jeunes entre 15 et 18 ans, encore autorisés à être dehors sur ces créneaux-là.

  • En profiter pour embellir le local.

D’un point de vue plus artistique, l’équipe des volontaires a décidé de repeindre la porte d’entrée des locaux. Pour donner envie aux gens d’y rentrer et surtout, créer une visibilité de loin, nous avons dessiné le logo du Rocher en grand format sur cette porte. Ce projet a notamment été réalisé grâce à nos stagiaires ESSEC qui se sont investis pleinement, Lisa ayant des talents d’artiste-peintre. Nous avons tous donné quelques heures de notre deuxième semaine de confinement pour achever cette œuvre d’art dont les habitants et surtout les enfants se réjouissent! Lise-Marie a également proposé de réaliser des pancartes « météo ». Autrement dit, à chaque fois qu’un enfant du primaire arrive à l’accompagnement à la scolarité, il fixe son portrait plastifié sur les pancartes réalisées à la peinture par Lisa, qui représentent différentes météos. L’objectif pour eux est de fixer leur photo sur la météo qui correspond à leur humeur du jour, leur « météo intérieure », en expliquant pourquoi ils sont dans cet état-là.

 

  • Moments conviviaux.

Un dimanche après-midi, dans le cadre d’activités autorisées de ‘soutien à la parentalité‘ nous avons mis en place un créneau pour des jeux de société avec des familles. En effet, nous avions remarqué, durant les visites à domicile que nous avions proposé pendant les vacances de la Toussaint, que le concept des jeux de société en famille avait très bien fonctionné. Nous avons donc décidé de continuer à convier certaines familles dans les locaux du Rocher, afin de passer deux heures autour de jeux de société et de créer des moments de convivialité, à la fois avec Le Rocher, mais aussi entre les membres d’une même famille, qui n’ont pas cette culture du jeu de société ou qui n’ont tout simplement pas les moyens de s’en offrir.

Pour les femmes, nous sommes autorisés depuis aujourd’hui, jeudi 26 novembre, toujours dans ce cadre d’accompagnement à la parentalité, à reprendre le Café des Femmes et le groupe Paroles de Maman, en effectif réduit, . Après avoir constaté que des femmes étaient fortement isolées durant ce confinement, et même bien avant, nous avons décidé de réunir une dizaine d’entre elles dans le strict respect des mesures sanitaires qui nous ont été demandées.

En bref…

Ce second confinement, bien qu’il nous ait forcé à nous adapter de nouveau, à peine deux mois après notre arrivée aux Mureaux, nous a permis de développer un lien privilégié avec les habitants. Qu’ils soient adultes ou enfants, les appels téléphoniques, les rendez-vous individuels, les temps en petit comité avec nos Aventuriers et les enfants des différents ateliers, de l’accompagnement à la scolarité ou même de simples discussions dans la rue, nous ont rapproché et nous ont permis de développer des relations plus étroites… L’adaptabilité de notre équipes, les réaménagements d’emploi du temps, les petites « surprises » qu’ont été la rencontre avec nos stagiaires ESSEC préférés, mais aussi avec Hadrien, 23 ans, toulousain en année de propédeutique à Aix-en-Provence, qui nous a rejoint  pour quatre semaines, nous laisseront de beaux souvenirs en antenne et une expérience formatrice pour les mois qui suivront cette période incertaine.

Articles récents

C’est parti pour le “Projet Paternité” !

Nous nous interrogeons sur le rôle des pères au sein de La Maison Des Familles et dans notre société. Nous souhaitons que chacun se sente accueilli car nous sommes convaincus que les hommes sont, tout comme les femmes, partie prenante de la famille. La paternité est un sujet qui évolue. Pendant longtemps, le père était […]

Marlène Schiappa : « Je crois que la République en actes, c’est ce que vous, vous faites tous les jours »

« Dans les discours politiques, on entend souvent [parler du] « vivre ensemble », parfois on ne sait pas tellement ce qu’il y a derrière mais là, vous démontrez ce que c’est de « vivre avec ». De vivre avec l’autre et d’aller faire cette rencontre » Marlène Schiappa Cette semaine, l’antenne des Mureaux a […]

Une ancienne volontaire du Rocher à l’Institut de l’engagement

A la suite de mon Service civique d’un an au Rocher de Bondy, on nous a proposé de postuler à l’Institut de l’Engagement, créé en 2012 par Martin Hirsch (directeur général de l’AP-HP). Après un dossier de candidature puis un oral de motivation, j’ai eu le plaisir d’être sélectionnée lauréate de la promotion « Les […]

Aller à la barre d’outils