En mission dans les quartiers sensibles.

“L’enthousiasme contagieux de vos équipes est un témoignage !”

18 Jan

“L’enthousiasme contagieux de vos équipes est un témoignage !”

Rencontre avec Claire Sotto, chef de service Ville et Avenir, partenaire du Rocher à Bondy (93).

Quel regard portez-vous sur la démarche du Rocher, qui invite ses membres, volontaires ou salariés, à venir vivre au cœur de la cité, au plus près des habitants ?
Des personnes le plus souvent dépourvues de formation sociale, qui viennent vivre dans les cités et mélanger le « professionnel » et le « personnel » : voilà de quoi faire grincer des dents à bon nombre de travailleurs sociaux ! Mon expérience avec les équipes qui se sont succédées à Bondy tend pourtant à prouver le contraire : la démarche est très riche pour les habitants. L’enthousiasme contagieux des équipes du Rocher et leur engagement fort est un témoignage d’ouverture et d’humilité important qui valorise et soutient les habitants. Il nourrit en outre une dynamique que l’on ne pourrait pas porter depuis notre place de professionnels, soumis aux différentes contraintes institutionnelles. Enfin, l’exigence des responsables et leur volonté de s’inscrire dans le travail en réseau sont autant de garanties de rigueur qui constituent les bases de la reconnaissance professionnelle de leur mission sur les quartiers.

L’action du Rocher est aussi nourrie par la foi chrétienne. Dans un quartier à forte population musulmane, au sein d’une République laïque, comment voyez-vous cette particularité ?
C’est sans conteste une opportunité de déplacer les représentations. Cela donne un bel exemple de la laïcité bien comprise, où la foi intérieure des personnes ne transforme pas leur action en prosélytisme aveugle mais éclaire leur engagement dans le respect des différences. C’est aussi sans doute une manière d’être ouverts à la question de Dieu et du sens de la vie, et d’avoir du répondant face à des jeunes qui soulèvent des questions existentielles et qui se trouvent trop souvent confrontés au silence gêné d’adultes incapables d’avoir une parole vraie sur le sujet, laissant ainsi le champ libre aux extrémistes de tous bords.

Pouvez-vous nous présenter Ville et Avenir et les occasions de collaborations que vous avez eues avec Le Rocher ?
L’association Ville et Avenir est une association de prévention spécialisée : elle a pour mission de mettre en œuvre des actions socio-éducatives auprès d’un public de 11 à 21 ans en risque de marginalisation. Les jeunes sont identifiés en travail de rue réalisé par les éducateurs qui vont à leur rencontre, ou orientés par le bouche-à-oreille ou les partenaires. Une relation de confiance se tisse peu à peu pour offrir un espace d’écoute et un accompagnement individuel à ceux qui en font la demande. Des actions collectives peuvent également être mises en place comme support à ce travail éducatif (sorties, chantiers). L’ensemble s’inscrit dans le cadre d’une mission de protection de l’enfance. Nous travaillons en lien régulier avec Le Rocher, très actif sur notre secteur, que ce soit pour mieux accompagner des jeunes connus de nos deux équipes, ou pour monter des projets au service des habitants du territoire : l’an dernier, par exemple, nous avons travaillé sur un projet de collecte de sang symbolique après les attentats du 13 novembre, nous avons participé à des temps forts sur le quartier, et nous avons construit ensemble un cycle de théâtre forum sur les relations parents / ados.

Articles récents

COVID 19 : L’appel du Rocher

Crise sanitaire du COVID 19 – Le Rocher mobilisé

Formateurs formés !

Une des activités-phare du Rocher de Marseille cette année est l’Atelier socio-linguistique, plus communément appelé cours de français. Nous n’avons pas moins de 40 inscrits les mardi et/ou jeudi après-midi. Ces ateliers accueillent des participants de tous niveaux. Certains viennent se familiariser avec la langue, d’autres la pratiquer, d’autres encore en découvrir l’écrit. Un thème […]

Aller à la barre d’outils