En mission dans les quartiers sensibles.

A Bruxelles, avec Fatoumata et compagnie

14 Juin

A Bruxelles, avec Fatoumata et compagnie

“Cette année, nous avons essayé une nouvelle formule pour nos camps famille. Chaque personne de l’équipe a emmené une famille dans la région où il a grandi, chez ses parents si ceux-ci pouvaient accueillir. Quelques familles ont pu ainsi partir du quartier qu’ils n’ont, pour la plupart, jamais quitté et puis se détendre et découvrir une autre région. Et c’est ainsi que je me suis retrouvée, un beau matin, devant chez moi, à Bruxelles, accompagnée de Faustine (une bénévole de l’équipe du Rocher), Fatoumata (29 ans) et ses 4 enfants, Lamine (10 ans), Boubacar (8 ans), Batoura (5 ans) et Mohammed (10 mois ) Diakhaby. Ces cinq jours furent cinq jours de découverte de l’autre, d’amusement, de rires… Découverte de l’Atomium, partie de foot endiablées au parc, après-midi à la piscine, balade à la ferme Nos Pilifs mais aussi dans le centre de Bruxelles, photos devant le Manneken Pis, découverte des avions et des hélicoptères militaires dans le musée de l’armée, cuisine à la maison, visite du musée du train, ping pong dans le jardin, et de très nombreuses partie de Dooble, de Mille Bornes et de Twister, bref des vacances bien remplies ! Nous avons eu énormément de chance pour le temps car la météo avait prévu de la pluie toute la semaine, et ce ne fut pas le cas. Comme nous disait Fatoumata : « Dieu nous aime bien ! ». 

Ce ‘séjour famille’ fut pour moi l’occasion de leur faire découvrir la Belgique mais également d’apprendre à jouer au foot, et surtout de passer de bons moments avec chacun d’entre eux ! Quant à maman et papa, ce fut l’occasion pour eux de découvrir une autre culture : ils ont goûté pour la première fois du poulet yassa, une recette africaine, et ont pu goûter d’une certaine manière à la vie que je vis au Rocher. Les Diakhaby ont également rencontré Florence et Etienne, ainsi que Pierre, un de nos amis. Et Fatoumata me demande très régulièrement des nouvelles de ma famille et de Pierre. En ce qui me concerne, ce séjour chez moi avec cette famille qui habite dans 37m², m’a fait encore plus prendre conscience de l’IMMENSE chance d’avoir pu grandir dans une maison et de ne pas avoir manqué de place. De plus, de véritables liens se sont tissés et j’aime beaucoup passer du temps chez eux. Fatoumata m’a proposée récemment de m’emmener un jour au Sénégal en me disant qu’elle aimerait me faire découvrir son pays et en m’assurant que je serai nourrie et logée !”

Articles récents

COVID 19 : L’appel du Rocher

Crise sanitaire du COVID 19 – Le Rocher mobilisé

Formateurs formés !

Une des activités-phare du Rocher de Marseille cette année est l’Atelier socio-linguistique, plus communément appelé cours de français. Nous n’avons pas moins de 40 inscrits les mardi et/ou jeudi après-midi. Ces ateliers accueillent des participants de tous niveaux. Certains viennent se familiariser avec la langue, d’autres la pratiquer, d’autres encore en découvrir l’écrit. Un thème […]

Aller à la barre d’outils