En mission dans les quartiers sensibles.

« Adapter l’éducation au monde et aux métiers qui évoluent »

27 Oct

« Adapter l’éducation au monde et aux métiers qui évoluent »

« Cette expérience à Nantes m’a éveillé beaucoup de choses » -Maria Baros

A la maison des familles, nous sommes convaincus que l’expérience et les connaissances d’une personne peut faire grandir les autres ; ainsi nous incitons les familles à partager leur savoir et nous favorisons leur pouvoir d’agir. Nous favorisons la rencontre et l’échange entre parents sur les questions d’éducation et nous impulsons le développement des connaissances sur les problématiques liées à l’éducation. Il nous semblait donc intéressant de participer aux Etats Généraux de l’éducation accompagné de 2 mères de famille. Notre participation représente un moyen de mutualiser nos connaissances et nos interrogations avec d’autres acteurs du secteur.

Qu’est-ce que les Etats-Généraux de l’éducation ? Les États Généraux de l’Éducation sont une grande mobilisation citoyenne pour contribuer à améliorer l’éducation en France. Cette démarche rassemble partout sur le territoire, des citoyens et des acteurs de terrain pour construire ensemble des propositions concrètes en matière d’éducation. Le 15 octobre, les États Généraux de l’Education ont fait une session à Nantes. Des acteurs de tous horizons se sont réunis une journée et une soirée pour débattre et proposer des idées autour de la thématique :  Le monde change. Et l’éducation ? 

De cette journée ont émergé dix propositions, parmi lesquelles :

Les échanges se sont poursuivis lors d’une soirée publique, au cours de laquelle les participants ont pu échanger et voter en direct pour leurs propositions préférées. La proposition plébiscitée a été :  ” Développer les compétences transversales dès le plus jeune âge !”

Notre implication aux Etats-Généraux de Nantes

Interview de Maria Baros -maman fréquentant la maison des familles de Marseille

Comment avez-vous travaillé durant le séminaire ?

C’était une journée de 9h à 12h et de 14h à 21h30. Il y a eu un petit déjeuner bien servi, avec beaucoup de soin, on a été bien accueilli. Après on a commencé par la présentation de la journée, on nous a expliqué pourquoi on était là, comment la journée allait se passer puis on a été dispatché par petits groupes de 4/5 personnes. On a commencé par se présenter puis on a choisi une image de ce qu’on voulait exprimer. Ma photo représentait un enfant avec un ballon et la maman l’encourageait. J’ai expliqué qu’il faut encourager les enfants pour leur donner confiance en eux. On a discuté sur qu’est-ce qu’il faut changer de l’éducation dans le futur ? et on a fait une proposition. L’après-midi, on a dit notre proposition du matin avec tout le monde, ensuite on a voté par téléphone pour une proposition qui nous a plu. Ensuite, nous avons refait un petit groupe sur qu’est-ce qu’on peut changer pour demain ?

 

As-tu pu prendre la parole ? Qu’as-tu pu proposer ?

Oui j’ai pris la parole plusieurs fois ; dans le premier groupe du matin en expliquant la photo.

L’après-midi aussi, devant tout le monde. Le monsieur nous a demandé si on avait des choses à ajouter alors j’ai dit : quand les enfants ont des mauvais résultats les profs convoquent les parents mais quand ils ont des bons résultats on ne convoque pas.

Je prends l’exemple de mes enfants. Tous mes enfants ça roulait, mais le 3ème n’avait pas des aussi bons résultats que les 2 premiers donc je m’en prenais à lui, il se refermait et a perdu sa confiance en lui et en moi. Il l’a mal vécu, ça lui reste dans la tête et ça l’empêche d’avancer, il me le reproche aujourd’hui. Si un enfant a des mauvais résultats, il faut lui prêter attention. Je pense qu’il faut l’encourager quand il y a des améliorations, et les professeurs devraient aussi convoquer les parents quand l’élève progresse.

 

Quelles ont été les conditions qui t’ont permis de prendre la parole ?

Quand j’ai parlé le matin dans le petit groupe, l’image m’a encouragé car j’avais préparé avant et c’est quelque chose qu’on fait souvent à la maison des familles ; ça m’a permis d’être à l’aise et d’avoir un support pour parler, j’étais en manque de confiance en moi je me suis excusée car je ne m’exprimais pas bien mais les autres m’ont dit que c’était très bien.

 

As-tu été écouté par les autres membres ? Est-ce qu’ils ont rebondi à ce que tu as dit ?

J’ai été écouté par les autres. Quand j’ai parlé de la confiance et de l’importance d’encourager ses enfants, ils m’ont posé des questions (la confiance en quoi, comment donner confiance). Ils m’ont aidé à préciser ce que je voulais dire.

Lorsque j’ai pris la parole devant tout le monde, je n’osais pas mais j’ai été encouragé par Jeannette qui m’a dit que ma proposition était bien. Quand j’ai levé la main, le monsieur est venu avec le micro. Ensuite, tout le monde a applaudi, « Ce que vous avez exprimé c’est le dernier mot qu’il manquait » et il a dit, « justement j’ai un témoignage à faire » : j’ai libéré la parole, c’est grâce à ce que j’ai dit qu’il a parlé.

 

Quels sentiments as-tu éprouvé ?

Sur le coup je ne réalisais pas, puis avec le recul je suis fière je l’ai dit à mes enfants avec de la joie, pour moi c’est un grand pas d’avoir osé parler devant tout le monde.

 

Comment as-tu vécu ces 3 jours ? Quels sont tes ressentis ?

Ça a été un retour en arrière, ça m’a questionné il y a des choses dont je me suis sentie coupable et d’autres dont je suis fière car on a évoqué des choses que j’ai bien faites dans mon rôle de maman. C’est passé trop vite, j’avais envie que ça continue, on était dans un autre monde, le sujet me passionne. J’ai ressenti de la Joie et de la fierté de savoir que je pouvais encore apprendre des choses et apprendre aux autres.

 

Est-ce qu’il y a un moment qui t’a particulièrement marqué ?

Pendant la soirée, un conférencier nous a parlé de poème et il nous a posé la question : un mot pour décrire votre personnalité, tout le monde devait parler et moi j’ai été la seule à dire « je suis curieuse », ensuite il a continué de parler puis il est revenu et en me regardant avec des grands yeux il a dit : « j’ai vu une personne qui a dit qu’elle était très curieuse » comme si mes mots avaient de la valeur, je me suis sentie fière et joyeuse qu’il ait repris mes mots.

 

Est-ce qu’il y a un sujet qui t’a touché ?

J’ai eu une question : qu’est ce qui freine dans la vie ? ça m’a beaucoup touché. S’il s’est passé des choses mal dans notre enfance, il faut essayer de ne pas les reproduire avec nos enfants ; J’ai tout fait pour que mes enfants ne suivent pas la même route que moi.

 

As-tu appris des choses nouvelles/ des choses qui t’ont parlé ?

J’ai appris beaucoup de choses, et j’ai beaucoup réfléchi. La proposition : valoriser les compétences transversales, ça m’a parlé. C’était le thème de mon groupe de partage, sur l’importance d’apprendre à se connaitre, sur les émotions, la créativité, la confiance en soi ; pour cela on a proposé plusieurs choses : de faire des projets, de prendre en compte les compétences comme la créativité dans les programmes, faire de la formation pour les professeurs…

 

« C’était une expérience énorme » -Maria

 

Articles récents

A vos masques, prêts, bougez !!

Le café des Femmes c’est réuni ce jeudi pour une séance de sport en ligne !! Grâce à Caroline, la maman d’une bénévole de Paris X coach sportive, nous avons pût profiter d’une heure de sport via Zoom. Les volontaires depuis chez eux, les femmes depuis chez elles : l’après-midi était sportif pour Le Rocher. […]

Confinés & formés !

La traditionnelle semaine de formation des volontaires Service civique de début novembre a bien eu lieu la semaine dernière pour nos 45 volontaires et stagiaires ! Confinement oblige, nous nous sommes retrouvés en visio cette année. Au programme : pédagogie et autorité auprès des jeunes avec le VALDOCCO Formation ( merci Emmanuel Besnard !), les fondamentaux du […]

BNP-Paribas fait le tour de nos antennes !

En 2020, BNP-Paribas  visite les 9 antennes du Rocher ! Delphine Fantoba, Directrice de la Maison des Entrepreneurs & CO de Marseille, Responsable de l’Engagement d’Entreprise Région Sud-Est est venue visiter nos 3 antennes du Sud (2 Toulon et Marseille) : À Marseille : le 6 octobre, Mme Fantoba et Pierre Veyres, Directeur Régional, ont passé […]

Aller à la barre d’outils